Nouveau Flux de travail dans Revit grâce à l’iPhone 12 Pro et la technologie Lidar

La sortie de l’iPhone 12 pro et de l’iPad pro 2020, a rendu possible l’accès simplifié, et à tous, d’une technologie qui pourrait très vite devenir indispensable dans de nombreux domaines : la technologie LIDAR.

F3DF lidar iphone 12 pro

FONCTIONNEMENT DU LIDAR

Petit récapitulatif de comment ça fonctionne. Le LIDAR, acronyme de “light detection and ranking”, est donc un capteur qui permet la détection et l’estimation de la distance par la lumière via un faisceau laser.

POURQUOI EN PARLE-T-ON MAINTENANT ?

Cette technologie est connue du grand public en 1971 lors de son utilisation dans le cadre de la mission Appolo 15 qui visait à cartographier la lune. Elle se révèle utile pour récolter des données de façon très rapide et précise, mais son accès peut se révéler très coûteux, du moins jusqu’à aujourd’hui.  

Lors de sa Keynote annuelle de 2020, Apple annonce cette technologie présente sur deux de ses nouveaux appareils : l’iPhone 12 pro et l’iPad pro. 

Cet ajout initie donc l’accès à cette technologie au grand public. Et oui, elle peut désormais être dans la poche de n’importe qui.

LES MÉTIERS CONCERNÉS

Les domaines d’application sont très nombreux. Cette technologie peut très bien se rendre utile dans des secteurs tels que la topographie, l’archéologie, l’architecture, l’immobilier, …

Par exemple, vous pouvez créer rapidement une modélisation virtuelle d’un objet réel (que ce soit un équipement, une pièce, des locaux..) de façon très rapide et ensuite l’exporter vers des logiciels de modélisation. Ou tout simplement afin de montrer vos visuels directement depuis votre smartphone.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Nous avons comparé le Lidar de l’iPhone 12 pro avec le BLK 360 de Leica, qui lui est un scanner reconnu dans le domaine de la création de nuage de points.

Modèle  BLK 360 iPhone 12 Pro 
Prix  16 000 euros HT

(hors accessoires)

1000 euros HT
Portée  60 mètres 4 mètres
Position  Fixe sur trépied  Mobile, possibilité de se déplacer sans problème
Poids et taille  165 mm x 100 mm

1 kg

146 mm x 71,5 mm

187 g

Contrôle  À distance, via téléphone ou tablette Directement depuis le smartphone
Logiciels  Cyclone Field Applications comme Lidar Scanner (1,00 euro) ou  Polycam (1,00 euro) ou Polycam (9,90 euros par mois)
Possibilité de scanner des objets Non Oui
Précision Via notre test que vous pourrez découvrir dans la suite de l’article, on mesure une différence entre 1 cm et 12 cm. Cela est dû aux contours peu précis du Lidar et au fait qu’il ne fige pas les objets.

En analysant ce tableau rapidement, on se rend compte bien évidemment que le BLK 360 est bien meilleur dans sa performance (bien plus précis, meilleure portée…).

 L’iPhone peut tout de même se démarquer sur de nombreux points : 

  • Son prix, largement moins onéreux que le scanner de Leica. L’iPhone est beaucoup plus accessible.

  • Il est mobile. En effet, contrairement au BLK qui doit rester fixe pendant son scan rotatif sur un trépied, l’iPhone peut être déplacé librement. Ce qui permet par exemple de “tracer” plusieurs pièces en un seul scan, ce qui n’est pas possible avec le BLK.

  • L’export sur iPhone est beaucoup plus rapide.

COMMENT EXPLOITER LE LIDAR DE L’IPHONE 12 ?

Pour le procédé, c’est très simple. 

Dans un premier temps, on scanne avec l’iPhone la partie/la pièce que nous voulons étudier (ici, nous utiliserons l’application Polycam – LiDAR 3D Scanner). Une fois terminé, on a une première visualisation de notre scan, avant de passer à l’export. 

Avant cette étape, 3 paramètres s’offrent à nous, on peut agir sur : 

  • La plage de profondeur (Depth range) entre 0 et 5 mètres.

  • La taille du voxel (Voxel size) entre 41 et 200 mm.

  • La simplification, moins elle est appliquée, plus le modèle est précis.

Une fois que tout nous convient, on peut passer à l’exportation. On choisit donc de l’exporter en .OBJ ou en .PLY (possibilité d’export en d’autres formats : .GLB, .DAE, .USDZ, .STL etc.), on vient ensuite traiter notre fichier dans Recap Pro puis on termine avec le logiciel Revit.

Après notre test, nous avons relevé que pour les angles compliqués, une variation de précision est présente (environ 12 cm). À noter également que plus l’endroit est lumineux, plus le scan sera précis.

Q&A

  • Est ce que cela remplace un scan Leica ou Faro ?  

L’iphone 12 pro ne remplace clairement pas un scan sur un appareil Leica, par exemple, ou encore de Faro. Les niveaux de précisions ne sont pas du tout  les mêmes. 

Le BLK360 par exemple peut scanner jusqu’à 60 mètres tandis que l’iphone 12 Pro est efficace uniquement sur 4 mètres. De plus, le Lidar de l’iPhone 12 pro ne fige pas les objets. 

Il reste néanmoins un bon compromis pour des petits projets de rénovations, sans engagement de la responsabilité du prestataire sur la précision des scans. qui, pour rappel, est largement moins onéreux. 

  • Est ce que tous les prochains appareils embarquent le Lidar ou est ce juste un test sur ce modèle? 

Apple espère qu’en équipant leurs smartphones du Lidar, les développeurs vont se pousser à créer des applications pouvant impliquer cette technologie. En effet, la marque annonce : “ Pourquoi ne pas exploiter une technologie que tout le monde peut avoir maintenant à portée de poches”. Le Lidar n’en est donc qu’à ses débuts, mais risque de devenir un incontournable.

LA FORMATION

Afin de bien comprendre et appréhender au mieux ce flux de travail, nous avons mis en place un scénario pédagogique qui s’articule de la façon suivante : 

Accéder au programme « Relevé à partir d’un Scanner 3D » ici  

  • JOUR 1

    • Scan Indoor et outdoor (avec 1 scan 3D (BLK ou Lidar) 
    • Traitement de nuages de points (via Polycam ou Cyclone Field)
  • JOUR 2

    • Exploitation et remodélisation du fichier sur Recap ou Register 360 
    • Importation Revit ou 3DS ou Autocad.

    VOTRE DEVIS GRATUIT EN QUELQUES CLICS!

    * Champ obligatoire

    * Un conseiller vous rappellera pour faire un point détaillé de votre projet

    Vous aurez également accès à l’espace e-learning et la collection AEC pendant une durée de 1 an afin d’acquérir des compétences complémentaires.