Pourquoi devriez-vous remplacer le format STL par le format 3MF ?

Le format STL : un format obsolète

Dans le monde informatique, le format STL est ancien puisqu’il a été lancé pour la première fois en 1987 par 3D Systems. Les fichiers STL ont été conçus dans l’optique de la Fabrication Additive, en traduisant les données de conception, généralement basées sur NURBS ou BREP, en un maillage que les imprimantes 3D peuvent interpréter. Dans ce contexte, la raison pour laquelle le format STL a été créé est tout à fait logique car le fait de traduire des courbes et des surfaces mathématiques en données exploitables par l’imprimante serait une source de calcul immense pour la machine (calcul d’intersection de courbes et de surfaces par équations)

Les limites du fichier STL

Les STL sont une architecture basée sur le maillage, ils ne peuvent donc pas stocker les informations sous forme de représentation mathématique. Par conséquent, seules les informations brutes peuvent être transférées. C’est la raison essentielle pour laquelle ils sont si massifs, peu pratiques et destructeurs pour la géométrie.

En outre, les STL ne contiennent pas d’informations sur les machines, les paramètres d’impression ou toute autre information utile pour recréer le fichier. Par conséquent, nous devons joindre les STL à une liste de spécifications de fabrication lorsque nous travaillons avec une équipe ou un tiers pour fabriquer une pièce.

Les informations des fichiers STL concernant la couleur sont manquantes et la boîte de dialogue exige qu’une taille unitaire soit définie par l’utilisateur.

Pourquoi continuer d’utiliser le format STL alors que celui-ci rencontre des limites importantes ?

On se demande souvent pourquoi continuer d’utiliser le STL si la qualité de celui-ci est remise en cause, 3 raisons justifient cette question : 

⦁ STL est toujours le format de fichier standard pour de nombreux utilisateurs.

⦁ Les imprimantes 3D ne prennent en charge que les fichiers à base de maillage dans leurs trancheurs.

⦁ De nombreuses personnes ne connaissent pas les alternatives.

Remplacement du fichier STL par le format 3MF

Un format de fichier nommé 3MF a été développé par un consortium d’entreprises travaillant ensemble pour faire progresser les capacités et les technologies d’impression 3D.

Quelles sont les particularités des fichiers 3MF ?

Fichier 3MF importé dans l’espace de travail de maillage de Fusion 360.

Les améliorations apportées par le 3MF sont équivalentes au passage des BMP aux PDF. Tout d’abord, les fichiers 3MF contiennent beaucoup plus d’informations, notamment des informations sur les unités, les couleurs et les textures pour les impressions multijet, la position relative dans l’espace, et bien plus encore. Les fichiers STL n’ont même pas d’unités ! Même s’ils contiennent autant de données, les fichiers 3MF sont toujours beaucoup plus petits que les fichiers STL.

Notez qu’il n’y a pas d’onglet d’unités dans la boîte de dialogue de droite, car le fichier 3MF contient ces informations. Les fichiers 3MF utilisent un format XML lisible par l’homme, de sorte qu’ils peuvent stocker des tonnes de données sur ce qui doit être créé par la machine sans nécessiter de paramètres d’impression connexes dans un fichier distinct. Il est même possible d’ouvrir le XML pour lire ce que fera la pièce et modifier son code directement.

Le format XML est un format de langage balisé fait pour que l’homme puisse le comprendre et le modifier et pas uniquement la machine. Voici un exemple de ce format :

Les mêmes données importées en tant que STL.

Lors de l’utilisation du format 3MF avec SLS, les informations relatives à l’emballage, le nombre de copies de la pièce qui seront réalisées et toutes les données mentionnées précédemment sont regroupées dans un seul fichier. Cela réduit les erreurs et garantit que toute personne disposant du fichier peut répéter les réglages de la machine et la géométrie de la pièce.

Étant donné que les 3MF tirent parti des formats XML, les informations telles que le remplissage (par exemple, les données lors de l’utilisation des treillis dans Fusion 360) sont également transférées.

Les sociétés à l’origine du format 3MF travaillent également en permanence à l’amélioration et à la mise à jour des possibilités offertes par les formats de fichiers 3MF. 

Et les informations sur les processus de fabrication ?

Exportation 3MF de Fusion 360, avec les deux onglets de métadonnées affichés.

Là aussi, le 3MF vient en aide. La capacité du format de fichier à transporter des métadonnées pour les paramètres d’impression et des informations sur la machine permet également quelque chose d’intéressant : l’indépendance vis-à-vis des trancheurs spécifiques à la machine. Fusion 360 comprend un espace de fabrication additive couvrant tous les paramètres mentionnés ci-dessus et vous permet d’exporter des fichiers STL et 3MF. Ce changement de cap permet de conserver toutes les données de fabrication là où elles doivent être centralisées par rapport à toutes les données de conception pertinentes.

Le fichier 3MF peut contenir plusieurs éléments de métadonnées pour la fabrication d’une pièce. L’accès aux paramètres d’impression et aux informations sur la machine signifie également que vous avez le contrôle total des structures de support et que vous pouvez utiliser un seul fichier pour transmettre ces informations à l’imprimante. Cela n’est pas possible avec les STL.

Projet sous Fusion 360

Le même fichier 3MF réimporté dans l’espace de maillage de Fusion 360.

Les structures de support sont importées en tant que corps de maillage propre, et non en tant que maillage unique

Enfin, le 3MF apporte des protocoles de sécurité aux données de fabrication. Si le nombre de copies d’une pièce fabriquée par la machine doit être limité, 3MF est la clé.

Pour toutes ces raisons, Autodesk et Fusion 360 pensent que le format de fichier STL est obsolète et que le 3MF est l’avenir de la fabrication additive.

 


Source : 3D Printing Industry

Abonnez-vous à notre newsletter